Van Haaster et Page 32es au monde

Montréal, 20 juillet 2019 (Sportcom) – Le fleurettiste Maximilien Van Haaster et la sabreuse Gabriella Page ont tous deux conclu au 32e rang de leur épreuve individuelle respective samedi, lors des Championnats du monde d’escrime disputés à Budapest, en Hongrie.

Le Montréalais Van Haaster s’est fait montrer la porte de sortie par le Polonais Michal Siess (15-7), éventuel sixième. Dans le tableau des 64, le Québécois a vaincu le Français Erwann Le Pechoux (15-10).

« Le Polonais a très bien tiré toute la journée. J’étais un peu crispé pendant le match et il a su capitaliser sur ça. J’aurais aimé aller plus loin dans la compétition, mais il y a quand même du positif », a dit l’athlète de 27 ans.

Les Canadiens Eli Schenkel (25e), Blake Broszus (45e) et Mikhail Sweet (169e) ont aussi participé à cette épreuve.

Les fleurettistes reprendront l’action lundi pour la compétition par équipe, qui sera importante pour la qualification des Jeux de Tokyo 2020. Maximilien, qui a pris part aux Jeux de Rio, en 2016, est déjà familier avec le processus qui lui permettrait d’obtenir un billet olympique.

« J’aborde la qualification de la même façon qu’il y a quatre ans. Par contre, la différence est que nous avons maintenant un entraîneur national qui nous suit régulièrement. Ça aide énormément! J’ai marqué des points au classement individuel, mais l’important est l’épreuve par équipe pour que l’équipe au complet soit qualifiée », a-t-il expliqué.

Le Canada est d’ailleurs dans une lutte sans merci contre le Brésil dans cette qualification. « C’est le cumulatif d’une année complète de compétitions. En gros, si les Américains restent dans le top-4 mondial, nous pouvons nous qualifier en étant devant les autres pays du continent américain. La course est entre nous et le Brésil. Pour l’instant, nous sommes en avance dans les points, mais cette compétition sera très importante pour la qualification », a ajouté Van Haaster, dont l’équipe affrontera celle de Taipei en ouverture de tournoi.

Une amère élimination pour Gabriella Page

De son côté, Gabriella Page n’a pas été en mesure d’atteindre son objectif de terminer parmi les 16 premières. Seule Canadienne en action dans le tableau des 64, la Blainvilloise a vaincu la Russe Sofia Pozdniakova (15-9).

« Je suis contente, mais déçue en même temps. J’étais concentrée face à la Russe, championne du monde en 2018. J’ai appliqué ce sur quoi j’ai travaillé », a fait savoir l’escrimeuse de 24 ans.

Dans le tableau des 32, Page a livré un combat serré contre l’Indienne Bhavani Devi Chadalavada Anandha Sundhararaman (future 16e), mais a finalement été éliminée de la compétition après avoir perdu 15-14.

« Ma défaite est très amère. Je menais 14-11. Je voulais faire du jeu et, quand j’ai finalement décidé de rester devant, j’ai fait des erreurs techniques sur lesquelles l’arbitre m’a sanctionné. Il me manquait la confiance et la concentration que j’avais dans mon premier match », a dit la Québécoise.

Maddison Thurgood (76e), Marissa Ponich (98e) et Pamela Brind’Amour (DNF) étaient les autres Canadiennes en action. Les sabreuses seront aussi de retour sur la piste lundi pour l’épreuve par équipe.

« L’épreuve est très importante, nous voulons qualifier l’équipe pour les Jeux olympiques. Il y a beaucoup de pression. Mais, depuis six ans, nous grandissons ensemble et nous avons maintenant confiance en chacune de nous. Nous sommes vraiment une équipe et nous sommes surtout prêtes », a mentionné Gabriella Page.

Journée difficile pour les équipes canadiennes

L’équipe canadienne féminine d’épée formée de Malinka Hoppe Montanaro (Montréal), Ariane Léonard (Saint-Lambert), Leonora Mackinnon (Newbury, Angleterre) et Alexanne Verret (Québec) a conclu sa journée au 15e rang après une victoire sur celle de Hong Kong (41-40).

Dans le tableau des 32, les Canadiennes ont battu les Espagnoles (45-22), puis se sont inclinées dans le tableau des 16 devant les Américaines (45-25). Dans les matchs de classement, les épéistes ont connu la défaite face aux Allemandes (45-39) et aux Hongroises (45-37).

Finalement, au sabre, l’équipe canadienne composée des Lavallois Farès Arfa et Joseph Polossifakis, du Montréalais Shaul Gordon, ainsi que du Blainvillois Marc Gélinas a fini en 16e place.

Les représentants de l’unifolié ont remporté une seule victoire dans leur journée grâce à leur gain sur les Chiliens (45-30) dans le tableau des 32. Les Canadiens ont ensuite enchaîné les défaites face aux Allemands (45-42) dans les 16, puis devant les Japonais (45-42) et les Britanniques (45-32) dans les matchs de classement. Dans le combat pour la 15e place, les Égyptiens ont eu le dessus par une mince avance de 45-43.

 

Rédaction: Audrey Clément-Robert

Photo : Fédération Canadienne d’Escrime

luciejacolot

Au sujet de l'auteur

luciejacolot