Reconstruction

Déjà mal en point, la Fédération canadienne d’escrime a perdu tout son financement d’À nous le podium après les Jeux olympiques de Londres.

Un trou de 2 272 700 $ pour le cycle de quatre ans. Dans les circonstances, la nouvelle direction visait la qualification de cinq athlètes pour Rio 2016, soit le même nombre qu’il y a quatre ans.

Or, si le processus se terminait aujourd’hui, huit escrimeurs canadiens obtiendraient leur laissez-passer, avec une neuvième qui cogne à la porte. « C’est assez positif, mais on affiche un optimisme prudent », indique la directrice générale Caroline Sharp, ancienne de Volleyball Canada et du Comité olympique canadien.

La taille de l’équipe canadienne d’escrime à Rio dépendra beaucoup de la qualification de l’équipe de fleuret masculin, qui détient une mince priorité sur le Brésil. Maximilien Van Haaster est pratiquement certain de sa sélection sur le plan individuel, mais Anthony Prymack, l’olympien Étienne Lalonde Turbide et Eli Schenko pourraient l’accompagner.

Leonora MacKinnon (épée féminine), qui vient de battre la première mondiale, Eleonora Harvey (fleuret féminin), septième à la dernière Coupe du monde, et le sabreur montréalais Joseph Polossifakis sont bien positionnés. Gabriella Page, jeune sabreuse de Blainville, est aussi dans la course.

« On a eu de bons résultats de jeunes athlètes qui étaient juniors quand j’ai commencé, souligne Caroline Sharp. Il y en a d’autres très bons derrière pour les Jeux de 2020 et 2024, en particulier à l’épée et au fleuret féminins. »

— Simon Drouin, La Presse

Administrateur FEQ

Au sujet de l'auteur

Administrateur FEQ

La Fédération a pour rôle de regrouper les associations d'escrimeurs dans la province de Québec, de promouvoir le sport et la pratique de l'escrime ainsi que de tenir et organiser des stages de formation et des tournois dans le Québec. Parallèlement à cela, elle met en œuvre le plan de développement de l'excellence sportive qui vise à donner aux athlètes (excellence, élite et relève) les moyens d'atteindre les équipes nationales et de performer sur le plan international.