Matthieu Hébert atteint ses objectifs

Montréal, 15 février 2020 (Sportcom) – Au début de la Coupe du monde d’Eger, en Hongrie, Matthieu Hébert espérait conclure parmi le top-32 au sabre, au fleuret et à l’épée. Après avoir atteint son objectif aux deux premières armes plus tôt cette semaine, le para-escrimeur s’est assuré « de revenir à la maison le cœur en paix » en se classant 22e à l’épée.

En atteignant le tableau de 32 à trois occasions, l’athlète de Beauharnois a récolté de précieux points en vue des qualifications paralympiques pour les Jeux de Tokyo.

« Ça me satisfait parfaitement et j’ai réussi à conserver le même écart avec les autres tireurs de la zone des Amériques ou encore mieux, à le creuser. Mon travail a été fait! » a déclaré Hébert, qui s’est classé 25e au sabre jeudi et 32e au fleuret vendredi.

Samedi, il a d’abord fini la ronde des poules à l’épée avec trois victoires et trois revers, ce qui lui a permis d’obtenir un laissez-passer vers le tableau de 32. Opposé au Polonais Dariusz Pender, le Québécois a connu un début de duel difficile et son adversaire a rapidement pris les devants 5-1. Hébert est parvenu à s’adapter durant l’affrontement, mais c’était trop peu trop tard et Pender l’a finalement emporté 15-9.

« Ça n’a pas fonctionné comme je voulais. J’étais à l’aise en deuxième moitié de duel, mais j’ai peiné à remonter au pointage.  C’est un excellent tireur, un ancien champion du monde, alors je n’ai pas à pâlir de cette performance », a mentionné Hébert.

La dernière Coupe du monde sera présentée au mois de mars, à Sao Paulo. Les six meilleurs résultats de Matthieu Hébert en Coupe du monde depuis 2018 seront pris en considération dans le processus de qualification paralympique. Après cette compétition, les athlètes du continent resteront dans la ville brésilienne pour les Championnats de la zone des Amériques, où plusieurs points de qualification seront également en jeu pour des places continentales.

Hébert vise maintenant le tableau de 16 au sabre et à l’épée pour cumuler plus de points, tandis qu’un autre top-32 au fleuret ferait son bonheur. « J’ai amélioré mon sort pour la qualification et je peux être plus ambitieux au sabre et à l’épée. Par contre, j’ai encore une contre-performance à remplacer dans mon palmarès au fleuret », a-t-il analysé.

Rédaction: Luc Turgeon / Photo : Heather Maclaren, Défi sportif Altergo

Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca

luciejacolot

Au sujet de l'auteur

luciejacolot