Escrime en fauteuil roulant

Mainville s’incline face au champion

Montréal, 15 novembre 2019 (Sportcom) – Pierre Mainville a vu son parcours à l’épée (catégorie B) prendre fin dans le tableau des 16, vendredi, à la Coupe du monde d’escrime en fauteuil roulant disputée à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le Québécois a dû s’avouer vaincu au compte de 15-8 contre l’éventuel champion de l’épreuve, le Britannique Dimitri Coutya.

« Je dirais que c’est pas mal le meilleur au monde! J’ai bien tiré, mais il a été meilleur que moi », a indiqué Mainville, satisfait de sa journée de travail, et ce, en dépit d’une condition physique « plutôt ordinaire ».

« Je ne me sentais pas à mon meilleur ce matin, mais je suis quand même content du résultat! Je ne me suis pas mis de pression, j’ai fait le minimum sur la piste et, finalement, ça s’est quand même bien déroulé. »

Plus tôt dans la journée, l’athlète de Saint-Colomban avait remporté trois de ses cinq matchs de la ronde des poules, avant de vaincre le Grec Panagiotis Triantafyllou par la marque de 15-5, en ronde des 32.

Mainville sera de retour à l’action samedi, au sabre (catégorie B), où il souhaite retrouver une forme plus optimale. « Honnêtement, j’espère me sentir mieux qu’aujourd’hui (vendredi). Si je suis en forme, je serai meilleur dans mes actions et, après ça, tout peut arriver! » a-t-il conclu.

Débuts difficiles pour Matthieu Hébert

De son côté, Matthieu Hébert participait à l’épreuve du fleuret (catégorie A). L’athlète de Beauharnois est parvenu à se qualifier pour le tableau des 64 après avoir conclu la ronde des poules avec deux victoires et trois défaites.

Le Français Marc Gueroult est toutefois venu mettre un terme à la journée de travail d’Hébert qui s’est avoué vaincu au compte de 15-13 lors du premier tour éliminatoire.

« Je suis un peu déçu! Même si je ne pratique pas le fleuret à l’extérieur des compétitions, je pense que j’aurais dû gagner cet affrontement. Par contre, il a bien tiré et il m’a vaincu. Je dois lui donner le crédit », a expliqué le Québécois, 33e au classement final de l’épreuve.

Vingt-quatre heures plus tôt, Hébert avait également obtenu le 33e échelon au sabre (catégorie A). Il avait terminé la ronde des poules avec deux gains en six sorties, avant de subir l’élimination contre le Hongrois Daniel Göttlinger, au tableau des 64.

Insatisfait de ses résultats lors des deux premières journées d’activités de cette compétition, Matthieu Hébert compte se reprendre samedi, alors qu’il combattra avec son arme de prédilection, l’épée. « J’ai connu deux journées difficiles et je n’ai pas vraiment d’explications! Par contre, je sais que je peux me reprendre demain (samedi) à l’épée. C’est l’arme avec laquelle je suis le plus à l’aise et je vais donner tout ce que j’ai! »

Rédaction Sportcom / photo escrime canada

luciejacolot

Au sujet de l'auteur

luciejacolot